La Ptite Graine Folle

C'est l'histoire d'une graine…

Une histoire de mécanisme

2 Commentaires

Parfois j’échangerais volontiers ma place avec celle de l’amoureux. Enfin, pas ma place, mais mon cerveau! Oui, vous savez, ce fameux cerveau masculin qui ne sait pas faire plusieurs choses à la fois!!! Ben moi j’en suis jalouse!

Prenons l’homme (le mien du moins): S’il est en train de me parler et qu’il doit se servir une tasse de café, vous pouvez être sures que ça va mettre sa conversation sur pause jusqu’à ce qu’il ait réussi a faire tout ce qu’il avait à faire…avec à la clé parfois la suite de sa phrase, parfois pas! S’il est en train de jouer c’est pareil, il n’arrive réellement pas à tenir une conversation -ou même à répondre a une simple question- c’est pas qu’il ne veut pas, c’est qu’il n’y arrive pas!
Et puis, l’amoureux n’est pas du tout un obsessionnel. Non. Il fait les choses à fond mais dès qu’il a fini ce qu’il faisait, ce qu’il disait ou autre, il passe à autre chose. Je pense que c’est très masculin.

Moi c’est tout l’inverse…surtout ces derniers temps. Impossible de faire quoi que ce soit sans qu’en même temps je me mette à penser et à calculer toutes sortes de choses. Sans que je divague complètement. Sans que je me mette à rêver. Même quand je ne fais rien. Même quand on parle de quelque chose, je pense aussi à pleins d’autres trucs qui me préoccupent! Tant qu’il arrive même à s’en rendre compte.

Hier soir…tandis qu’il faisait la vaisselle du midi en ne pensant à rien (j’ai vérifié, j’ai demandé, il a confirmé), je préparais la repas du soir tout en pensant à tout -et si je trouve un super travail ici ? et si plutôt que de chercher ici je cherchais directement là bas? oui mais si il n’obtient pas vite une mutation? et si on mettait un bébé en route de suite et ensuite on voit? et si on commençait à chercher une maison là bas sans pour autant déménager de suite? et si, et si, et si…, Ho il faut que j’appelle  ma copine A. pour savoir comment s’est passé la route. Ha, j’ai pas répondu au SMS de ma mère….-
Et pendant que je divaguais tout en épluchant et coupant mes légumes, je le vois qui coupe l’eau,pose tout (pas deux choses à la fois j’ai dis), me regarde et dit « tu es en train de calculer c’est ça? On pourrait voir les rouages qui tournent si on voyait à travers ton crâne! C’est fou! »

Si même lui s’en rend compte!!

J’ai beau avoir créé ce blog pour réussir à déverser mon flot d’envie, ça ne m’empêche pas de le harceler à ce sujet. Heureusement pour moi il est compréhensif  et pense que si je ne pouvais pas lui en parler à lui ce ne serait pas normal…. mais il m’a aussi fait comprendre qu’il n’a pas besoin de penser à tout ça « par lui même » puisque j’aborde toujours le sujet…

Comment faire pour arrêter de lui mettre cette espèce de pression?

Publicités

2 réflexions sur “Une histoire de mécanisme

  1. hi hi hi cet article est criant de vérité, ils sont monotaches, c’est bien connu lol

  2. Si tu as la réponse à ta question finale, je suis preneuse… J’ai découvert ton blog, suis allée lire les articles du début pour prendre les choses dans l’ordre…et je ne peux plus m’arrêter de lire. Je vis (quasiment) la même chose. L’horloge biologique fait tic tac, mais moi, c’est du côté de Chéri-Chéri bientôt trentenaire que la montre n’est pas synchronisée…
    Et pourtant, je le sais, qu’il ne faut pas lui en parler tout le temps, lui mettre la pression, qu’un jour, il aura le déclic bébé…Mais en attendant, j’ai du mal à me contenir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s