La Ptite Graine Folle

C'est l'histoire d'une graine…

De l’autre côté du nombril.

11 Commentaires

A mesure que les jours et les semaines avancent -à une vitesse folle et en même temps pas si vite que ça- les sensations changent et les questions arrivent.

Depuis quelques jours je peux dire que Ponyo est là, bien là. Ça a commencé par des doutes…un possible °ploc° un matin. Un autre le lendemain. Puis clairement cette sensation de vague. Et maintenant une certaine régularité, presque toujours aux mêmes heures…après les repas. Ponyo associe ses réveils à ma digestion.

Forcement, moi qui passerais déjà volontiers mon temps à manger, je prends d’autant plus de plaisir à déguster un bon repas ou un bon goûter.

Mais alors, que se passe-t-il de l’autre côté de mon nombril? Que ressent notre Ponyo?
Est-ce qu’il/elle fait la différence entre mes mains et celles de son papa? Est-ce qu’il/elle ressent les goûts, les saveurs, le plaisir des bonnes choses que je mange?
Est-ce que l’autre soir, lors de notre séance quotidienne d’haptonomie, on l’a dérangé(e)? Était-ce un coup pour dire « non mais ho, laissez moi dormir! »?

Qui peut répondre à ces questions? Quels étaient les votre?

Publicités

11 réflexions sur “De l’autre côté du nombril.

  1. Je n’ai pas de réponse « scientifiquement prouvée », mais ici, notre descendance suit les mains de son papa sur mon ventre et vient lui dire bonjour en morse, alors qu’il m’a fallu beaucoup de patience pour avoir le droit à un coup rien que pour moi (il/elle se calmait instantanément quand je posais les mains sur mon ventre!)

  2. Les premières fois ou mon bébé a bougé je me suis demandée si c était des bruits intestinaux, c était vraiment bizarre.
    Par la suite j ai adoré sentir les vagues, les premières bulles et encore plus les premiers coups.
    Bon j avoue que vers la fin se faire labourer les côtes pendant 2h j ai moyennement apprécié, mais c est tellement de sensations indescriptibles de sentir son bébé bouger ❤

  3. ici ça a été tout le contraire de « Elle », il bougeait très facilement sous mes doigts mais lui fallait du temps quand c’étaient celles du papa et je n’ai réussi à le faire sentir à quelqu’un d’autres que durant les dernières semaines..sinon il faisait la statue dès qu’il « sentait » les mains de quelqu’un d’autres ^^

  4. Les bulles et les petits coups dans le bide, c’est les moments les plus magiques de la grossesse. Pour n°1 je me souviens qu’aussi elle se réveillait pendant la digestion, après le repas mon ventre était en ébullition !
    On n’a pas fait d’haptonomie, mais mon bonhomme parlait pas mal à ses filles, leur faisait des caresses, sauf à la fin quand ça devenait trop alien … (quand il arrivait à distinguer les membres quand elles bougeaient ;D). Et après leur naissance, mes fillettes se calmaient dans les bras de leur papa, instinctivement, on voyait sans l’ombre d’un doute qu’elles reconnaissaient sa voix. C’est vraiment terriblement émouvant ce lien, cette confiance qui se tisse malgré la barrière du ventre.

  5. Pas de réponse non plus. Mais j’étais persuadée que notre bébé nous entendait, nous écoutait et communiquait avec nous.
    Pour les questions, elles étaient d’un autre ordre pour MissCouette. Je me posais surtout des question par rapport à Mouflette. MissCouette, dans mon ventre, ne me semblait pas si importante que ma grande fille. C’est en naissant qu’elle a pris sa vraie place dans mon coeur.

  6. Moi je n’ai jamais réussi à savoir si c’était son pied, ses fesses ou sa tête que je sentais, alors savoir ce qui se passe vraiment derrière le nombril 🙂
    Ce que je sais c’est qu’elle bougeait parfois à heures précises, souvent vers 20h et qu’elle gigotait davantage sous mes doigts que quand son papa mettait ses mains.
    Ce que je sais aussi c’est quelle bougeait quand je pensais à elle. Son papa disait qu’on était connectées 🙂

  7. Pas de réponse. Je me souviens juste d’avoir pensé être une mauvaise maman avant même qu’il soit né parce que j’étais super nulle pour le reconnaitre sur les échos. Je me souviens qu’il stoppait toute activité lorsque j’écoutais le Canon de Pachelbel. Je me souviens qu’il m’a fêlé une cote quelques semaines avant de montrer le bout de son nez et de ses coups nocturnes. Et je me souviens aussi des histoires que le père Raton lui racontait chaque soir pour l’endormir en massant mon ventre. Ne plus se poser de question et profiter ! Voilà ce qu’il faut faire !

  8. l’ empereur venait tres clairement se blottir sous les mains de son papa

  9. Comme pas mal de mamans et futures mamans … Ma nageuse réagit très bien à la voix de son papa (elle est au chaud depuis 5mois) …. Elle fait de la natation synchronisée le soir et c juste fabuleux de le sentir se déplacer …

    Dur dur aussi de bosser quand on sent des petits boules de former partout sur le ventre ..

    Et ta Robe – combi me donne trop envie … Mais 90€ damn que c cher ….

  10. Moi ce bébé coquin bringue dans mon ventre donc j’en informe son papa pour partager et là … plus rien! A peine s’en va t’il qu’elle recommence!
    Le plus étrange c’est que le jour ou ma grande est partie chez son père pour le mois d’août j’ai pleuré comme une madeleine et bébé n’a pas cessé de bouger comme pour me dire « hé ho moi je suis là! » (ouai je suis traductrice en mouvement de bébé moi!).
    Et bien sûr après un carré de chocolat ça s’agite sec!
    Bises

  11. De l’autre coté du Nombril est aussi un roman écrit en 2010 par un médecin de campagne, si vous désirez le lire envoyer votre E mail à jpfoussat001@rss.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s