La Ptite Graine Folle

C'est l'histoire d'une graine…

La courbe du temps

7 Commentaires

Quand on y pense, la maternité est faite de courbes. Il y a la courbe de notre poids, sur laquelle on s’attarde plus ou moins en fonction de notre manière de voir les choses et en fonction du suivi  de la grossesse. Il y a nos courbes physiques, qui évoluent, qui se transforment ; La courbe du ventre, de la poitrine, celle des reins, des fesses, des cuisses. Elles sont douces ces courbes, pleines de grâce (qui a dit pleines de graisses??!!!). Plus tard on aura aussi la courbe de croissance de notre excroissance.

(photo getty image)

Et puis il y a la courbe du temps, totalement aléatoire, incroyable. Un temps qui passe à une vitesse folle tout en se prélassant. Lent et rapide à la fois.
Le temps file un peu comme il l’entend en fait. -et ça ne fait que commencer, si j’ai bien compris le principe!-.

Moi je trouve qu’il s’enfuit. On a passé hier la barre du J-100 et dans une semaine on entrera dans le troisième et dernier trimestre. Celui-dont-on-ne-connait-pas-la-fin ….
Le rapport au temps, la date « finale » (mais celle où tout commence) m’amuse drôlement.

Peut-être qu’il arrivera à la date prévue, pile à l’heure pour fêter avec nous la nouvelle année. D’ailleurs à l’instant où j’écris ces mots, et comme souvent, le voilà qui danse comme si mon ventre était un shaker…à croire qu’il s’entraine pour faire la fiesta le 31…

Peut être qu’il arrivera quelques petits jours plus tôt, comme un cadeau d’anniversaire pour son plus jeune tonton qui n’espère que ça!

Ou bien il choisira noël, ou son réveillon…Il sera Ponyo le chapon de noël dont je croquerai les cuisses avec gourmandises.

S’il arrive le 23, il sera là comme le symbole parfait de nos 5 années d’amour et de tendresse.

Mais peut-être choisira-t-il d’arriver plus tôt, pour être réellement avec nous tous pour les fêtes (ce qui créera un casse-tête fabuleux question planning avec toutes les familles…!!)…. ou plus tard, et dans ce cas il naitra carrément une autre année.

Mais quoi qu’il arrive il choisira sa date. Il créera l’évènement, quitte à en « supplanter » un autre.

 

Alors autant vous dire que plus que jamais je suis impatiente de voir les fêtes de fin d’années arriver. Elles auront quoi qu’il arrive un goût encore plus particulier.

Mais rien n’est encore prêt pour son arrivée. Nous vivons toujours dans le flou d’un probable déménagement (mais nous sommes surs de rester dans le coin encore un moment en fin de compte)…et là encore seul le Temps nous le dira.

Publicités

7 réflexions sur “La courbe du temps

  1. C’est tellement imprévu une naissance…mais c’est sympa d’un coté ça fait vraiment la surprise 🙂

  2. C’est très joli la métaphore de la courbe !
    C’est assez excitant d’essayer de deviner la date de naissance, n°1 (aussi un bébé de décembre !) a eu la gentillesse de naître un jour avant la date de l’anniv de mariage de mes parents (ouffff, !!), pour n°2, j’espérais qu’elle naisse le 22 mars, jour anniversaire de mon 1er jour dans la bibliothèque où je travaille et anniv de la conception de n°1. Mais ma petite C. est née un 27 mars à 16h30, ma soeur, C. aussi, (mais pas le même prenom 😉 !) est née un 27 mai à 16h230… et ça lui a fait réellement très plaisir que sa nièce « choisisse » cette date là !
    De toute façon, quelque soit le jour, ça sera une date inoubliable !

  3. Tu écris vraiment bien ! C’est un plaisir de te lire 😉

  4. C’est tres doux, tout tendre aussi, comme pensee. Je te lis depuis quelques mois et j’avoue aimer profondement la tendresse qui se degage de tes articles. Je ne suis pas encore maman, pas encore enceinte mais je sais deja que cette serenite, cette douceur sont ce que je voudrais ressentir moi aussi pour ces quelques mois etranges et pleins de courbes. Merci de partager ces bonheurs ainsi !

  5. Très bel article, j’ai l’impression de ressentir la même chose! Sauf que pour nous la date prévue est le 25 décembre 🙂 Plus le temps passe (bien trop vite!) plus j’ai hâte de la rencontrer à la date qu’elle aura choisi, tout en voulant faire un arrêt sur image sur ces moments merveilleux où je la sens bouger en moi 🙂

  6. Je me souviens d’une amie, au lycée, qui m’avait envoyé une lettre disant « le temps passe à une allure folle, je n’arrive pas à l’attraper pour faire tout ce que je voudrais, c’est vraiment très frustrant, je me sens démunie face au temps qui s’enfuit … » A l’époque, je n’avais pas du tout cette sensation de temps qui manque, qui file, qui court … Et ces mots m’avaient parus un peu mystérieux, comme si je n’avais pas les clefs pour les comprendre ! Aujourd’hui j’ai les clefs et j’aimerais bien retrouver cette sensation de ne pas courir après le temps, de ne même pas savoir ce que c’est, en fait, de ne pas m’inquiéter de ça, d’en être si loin … C’est vraiment un facteur anxiogène dans notre société : on manque de temps, on est toujours pressés, on regrette le temps qui passe, on a peur du peu qu’il reste …

    Je suis hallucinée quand je me rends compte que j’ai déjà dépassé le tiers (théorique) de ma grossesse … Ça passe si vite !! Et pourtant j’ai encore 7 semaines à attendre pour connaître le sexe de mon bébé, ce qui me semble être une éternité !! Ce rapport au temps, à la fois rapide et lent, est très déroutant !…

    Pourtant à travers tes mots j’ai l’impression que tu es vraiment sereine par rapport à tout ça, que ton impatience est palpable mais que tu profites aussi de ce dernier trimestre de grossesse à voir ton joli ventre pousser et s’épanouir … Que quelque soit la date de son arrivée, ce sera la bonne, celle qu’il aura choisi ! Et c’est vraiment agréable à lire, de te voir si détendue, si sereine, si impatiente et curieuse à la fois !! J’espère que les angoisses et le stress disparaîtront bien vite de mon côté, pour me laisser un aussi beau panorama que le tien, parce que ça donne envie et que c’est beau 😀

    En attendant que le temps fasse son oeuvre et t’offre le plus beau cadeau de fin d’année (ou de début ^^), j’espère que tu nous écriras encore d’aussi jolies notes pleines de belles images, des notes qui mettent du baume au coeur et qui ont la formidable capacité d’être si réconfortantes …

    Je t’embrasse !!

  7. La béboute devait arriver, l’an dernier, le 14 décembre. Finalement, pour ma plus grande joie ( je trépignais d’impatience à l’idée de sa naissance), elle nous a montré sa bouille avec 2 semaines d’avance. Autant te dire, que les fêtes de Noël ont eu une saveur toute particulière cette année là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s